Les créatures de l'Esprit - Gaïa, source de vie



Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie.jpg

Très attaché à la narration dans ses jeux, Hironobu Sakaguchi a travaillé au développement du scénario dans les œuvres de Square, à tel point que l'entreprise s'est rapidement spécialisée dans le jeu de rôle (J-RPG) à l'intrigue complexe. Grand amateur de cinéma, il développa également l'utilisation de scènes cinématiques en images de synthèse. À la fin des années 1990, il ne tient plus qu'un rôle très secondaire dans la création de Final Fantasy VIII (1999). Il est uniquement producteur délégué, toute la création est assurée par Kitase et son équipe.


En revanche Sakaguchi prendra en charge la production et la supervision du développement de Final Fantasy IX. Il veut faire de ce dernier opus sur Playstation un hommage aux anciens épisodes en proposant le retour aux univers heroic fantasy, en opposition aux épisodes VII et VIII. Il cherche aussi, avec plus d'acuité que dans les épisodes précédents, à faire passer une réflexion au cours du jeu. Il s'attache cette fois-ci à traiter de la mort et du sens de la Vie. Il est très satisfait de la direction que prend le projet, commentant: « il s'agit de l'épisode le plus proche de la vision que je me fais de ce que devrait être Final Fantasy. »

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-1.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-2.jpg

En parallèle avec son travail sur les jeux vidéo, il œuvre aussi sur un nouveau projet ambitieux. Il veut donner à sa licence fétiche une nouvelle envergure : un passage au cinéma. Avec sa place de président de Square USA et ses travaux d'investissements dans l'infographie et les scènes cinématiques des jeux Square, il réussit à monter un projet de film en collaboration avec Columbia Pictures. Il coréalise donc Final Fantasy : les Créatures de l'esprit.


Sakaguchi reprend et développe certaines composantes d'un univers qu'il avait introduites dans les jeux Final Fantasy comme l'amour, la résistance, l'écologie et surtout la relation entre les âmes des êtres vivants et le fonctionnement de la planète, une sorte de version poétique de l'hypothèse Gaïa.


Appelée également hypothèse biogéochimique, l'hypothèse Gaïa a été initialement avancée en 1970 par le climatologue anglais James Lovelock en collaboration avec la microbiologiste américaine Lynn Margulis. Ce postulat expose que la Terre serait « un système physiologique dynamique qui inclut la biosphère et maintient notre planète depuis plus de trois milliards d'années en harmonie avec la Vie ».

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-3.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-4.jpg

L'ensemble des êtres vivants sur Terre formerait ainsi un vaste superorganisme — appelé « Gaïa », d'après le nom de la déesse de la mythologie grecque personnifiant la Terre — réalisant l'autorégulation de ses composants pour favoriser la vie au travers des lois gaïennes. Ces lois de la Nature seraient l'ensemble des contraintes hypothétiques permettant de préserver la stabilité de la biosphère ou de l'écosphère. Non absolues, ces lois peuvent être violées, au prix de la déstabilisation, de la dégradation, voire de la mort du système.


Il faut savoir que les éléments décrits par la Théorie de Gaïa sont en outre très proche du Shintoïsme (ensemble de croyances datant de l'histoire ancienne du Japon) où le concept majeur est le caractère sacré de la nature. Le profond respect en découlant définit la place de l'homme dans l'univers : être un élément du grand Tout. Ainsi, un cours d'eau, un astre, un personnage charismatique, une simple pierre ou même des notions abstraites comme la fertilité peuvent être considérés comme des divinités.


Dans son premier livre "Les âges de Gaïa", James Lovelock découpe son histoire en 8 chapitres, liés entre autres aux âges de la planète :
Fleche.png Qu'est-ce que Gaïa ?
Fleche.png A la découverte de Floréal
Fleche.png L'Archéen
Fleche.png Le Moyen Age
Fleche.png Les temps modernes
Fleche.png Gaïa et l'environnement contemporain
Fleche.png La seconde patrie
Fleche.png Dieu et Gaïa

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-5.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-6.jpg

Dans le Film, Les Créatures de l'Esprit, la Terre a été envahie par des créatures extraterrestres appelées Fantômes. Par contact physique, ces êtres ont la capacité d'absorber l'esprit (l'âme ?) des êtres vivants, les tuant instantanément - un contact bref entraînant quant à lui une contamination qui se répand rapidement et entraînant majoritairement la mort.


Alors qu'elle a été infectée lors d'une expérience, notre héroïne, le docteur Aki Ross a été sauvée par son mentor, le docteur Sid à l'aide d'une plaque thoracique empêchant les particules extraterrestres de se répandre. Sid découvre ainsi un moyen de vaincre les Fantômes en réunissant plusieurs représentants de l'esprit de Gaïa dans diverses formes terrestres. Depuis, Aki recherche à travers la planète les esprits dont les signatures énergétiques, une fois unies, pourront les sauver elle et la planète de la menace de ces Fantômes.


Au nombre de huit, ces esprits ont un lien étroit avec les chapitres de Lovelock comme nous allons le voir ci-après.

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-7.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-8.jpg
Qu'est-ce que Gaïa ?

La Terre-Mère des anciens est presque toujours désignée sous les noms de Gaïa/Gê en Grèce, de Tellus/Terra-Mater chez les Romains, Geb chez les Égyptiens, tous considérés comme des traductions littérales du mot « Terre ». En tant que divinité première, Gaïa est, d'une certaine manière, la gardienne du pouvoir divin capable de créer la beauté harmonieuse mais également capable de faire resurgir le chaos originel.


Sid demande à Aki de lire ces quelques lignes dans son vieux carnet : "Toute vie nait de Gaïa, et chaque vie est dotée d'un esprit. Chaque nouvel esprit reçoit son enveloppe matérielle. L'expérience de la vie sur Terre développe et mûrit l'esprit. Lorsque l'enveloppe matérielle meurt, l'esprit arrivé à maturité et enrichi par sa vie sur Terre, retourne à Gaïa lui apportant les fruits de son expérience et lui permettant ainsi de prospérer."




On fera le parallèle de cette théorie avec la rivière de la Vie dans la Compilation Final Fantasy VII. Par exemple, Marlène dans Advent Children dira : « La Rivière de la Vie est le sang qui coule dans les veines de notre Planète. Elle donne vie à ce monde ainsi qu'à tout ce qu'il contient ».




De même, dans Final Fantasy IX, nous découvrons Memoria. Un lieu né des souvenirs de tous les horizons de la vie sur Gaïa (nom de la planète principale, Héra en vf), y compris les premiers souvenirs de la planète elle-même depuis sa conception en tant que sphère de flammes bouillonnantes, en passant par le passage où elle fut entièrement recouverte d'eau, jusqu'aux événements les plus récents. Garland y dira que « Toute la vie constitue une intelligence qui tient le souvenir au-delà de l'expérience. ».


Ces préceptes décrits par Sid ne sont pas partagés par le reste du monde. Et il détruira son journal pour ne pas avoir de problème, "comme Galilée". En effet, à l'époque de ce savant, pour l’Église catholique romaine et la grande majorité des personnes, nous vivions dans le système de géocentrisme de Ptolémée où la Terre est le centre de l'univers qui tourne autour d'elle. Hors Galilée ira jusqu'à décrire un système basé sur l’héliocentrisme de Copernic. En voulant trop en faire, Galilée déclenche un scandale et l’église se sent obligée de réagir. Galilée fut immédiatement commuée par le pape en résidence surveillée.


À travers son expérience personnelle et ses croyances, Aki (qui sera le premier des huit esprits à rassembler) sera donc le narrateur parfait pour décrire cette théorie.

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-9.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-10.jpg
A la découverte de Floréal

Au tout début du film, Aki recherche une forme de vie dans les ruines de New York. Alors qu'elle est attaquée par un grand nombre de Fantômes, elle est alors sauvée par Gray Edwards et son escadron, Deep Eyes (en référence à une espèce de monstres que l'on peut retrouver dans Final Fantasy I, IV, V, VI et VII). Bien qu'ils soient acculés par le nombre d'ennemis, Aki et ces compagnons finirons par trouver une plante (qui se révélera être le sixième esprit) et réussirons à échapper à leurs assaillants.


Le mois de floréal était le huitième mois du calendrier républicain français. Il tirait son nom « de l'épanouissement des fleurs d'avril en mai», selon les termes du rapport présenté à la Convention nationale le 3 brumaire an II (24 octobre 1793) par Fabre d'Églantine, au nom de la « commission chargée de la confection du calendrier ».


Le fait qu'Aki récupère cet esprit, végétal, au début du film n'est pas anodin. Souvent associé au Printemps, le mois de floréal représente l'éclosion de la vie florale et le début de l'année. Donc le commencement de l'aventure.

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-11.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-12.jpg
L'Archéen

L’Archéen est un éon de l’échelle des temps géologiques. Le mot vient du grec ancien Αρχή (Arkhē), signifiant « commencement, origine ». C'est une période d'intense activité magmatique qui a conduit à l'extraction de près de 3/4 du volume de la croûte continentale à partir du manteau. L’Archéen coïncide aussi avec l’apparition certaine de la vie animale sur Terre.


Le deuxième esprit récupéré par Aki étant un poisson, c'est évidemment lié à l'élément origine de la vie animale sur Terre, l'eau des Océans. Le cristal d'Eau est également un élément récurrent de l'intrigue de la série Final Fantasy. L'un des quatre cristaux élémentaires, il contient l'énergie de l'eau, l'un des cinq éléments du godai. Ces éléments sont parfois symbolisés, dans l'ordre, par des volumes superposés qui ne sont pas sans rappeler les associations platoniciennes entre éléments et solides : un cube (chi - la terre), une sphère (sui/mizu - l'eau), un tétraèdre (ka/hi - le feu), un croissant ouvert (fū/kaze - l'air) et une flamme (kū - le vide). Ce dernier est parfois associé au ciel, à la foudre ou au paradis. Un sixième élément est parfois rajouté sous le nom de shiki (conscience).


D'après le lettré Hirata Atsutane : "après la mort d'un Homme, son organisme se dissout, l'eau et la terre deviennent son cadavre, mais l'âme s'envole avec son vent et son feu. Les âmes des Japonais — lorsqu'ils meurent — demeurent éternellement au Japon dans le royaume des morts gouverné par O-Kuni-Nushi. Ce royaume ne se trouve point en un lieu particulier du monde visible, mais en un lieu profond et mystérieux qui ne peut être vu.".

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-13.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-14.jpg
Le Moyen Age

Le troisième esprit était une biche/un cerf (selon les traductions) trouvée dans une réserve naturelle à l'extérieur de Moscou. La biche et le cerf sont les deux animaux les plus représentés au Moyen Age (de 500 à 1500 en Europe).


La biche est très souvent associée à la couleur blanche et est en lien direct avec le monde féerique de la magie. Cet animal est fréquemment cité dans la littérature du moyen-âge. Cette biche blanche, aux pattes fines, aux sabots dorés et aux grands cils, apparaît généralement comme un animal fantastique surgi de l'au-delà pour égarer les chasseurs. Elle est parfois métamorphe et peut se changer en superbe femme (Aki ?).


Au moyen-âge, le cerf prend une place dans les récit épiques. Il est représenté comme un guide envoyé par Dieu, celui qui montre le chemin. Le cerf est l'un des symboles du divin incarné. Dans la tradition catholique médiévale, il devient le Christ lui-même. Le cerf symbolise en effet le Verbe divin incarné.


Dans le film Ghibli, Princesse Mononoké, on nous présente également le personnage du Dieu Cerf qui est, en quelque sorte, la personnification de la Nature. Il n'a ni de bonnes ni de mauvaises intentions, il ne fait que maintenir un équilibre entre vie et mort en aspirant la vie de certains pour la souffler sur d'autres.


On notera aussi, dans la Saga Harry Potter que le Patronus (esprit protecteur) de James Potter ainsi que celui de son fils Harry est un cerf tandis que le Patronus de Lily Potter ainsi que celui de Severus Rogue est une biche.


Le choix de cet esprit n'est donc pas innocent.

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-15.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-16.jpg
Les temps modernes

L'époque moderne ou les « temps modernes », couvre l'époque historique qui débute à la fin du Moyen Âge. L'élément constitutif de l'Époque moderne (spécialement en Europe, premier moteur des changements) est son caractère transformateur, certes lent et rempli de doutes, mais décisif, des structures économiques, sociales, politiques et idéologiques du Moyen Âge. Au contraire de ce qui arrivera lors des changements révolutionnaires propres à l'Époque contemporaine, l'Époque moderne est marquée par l'inertie du passé et la lenteur du rythme des changements. Il n'y a donc pas eu de passage brusque du Moyen Âge à l'Époque moderne, mais une transition.


Les Temps modernes (Modern Times) est également une comédie dramatique américaine de Charlie Chaplin, sortie en 1936. Il s'agit de son dernier film présentant le personnage de Charlot, lequel lutte pour survivre dans le monde industrialisé.


La personnification de ces "temps modernes" se fera au travers du sixième esprit, une petite fille, mourante dans une salle d'urgence d'un hôpital. Aki essayera de la soulager : "Je lui ai dit qu'elle ne mourait pas, qu'elle retournait simplement à l'esprit de la Terre. Vers Gaïa. Elle... m'a dit qu'elle était prête à mourir. Elle a dit que je n'avais pas besoin d'inventer des histoires pour qu'elle se sente mieux. Seulement sept ans et prête à mourir." Le film se passe en 2065 et cette réaction de la nouvelle génération est symptomatique du monde, particulièrement scientifique, des Créatures de l'Esprit où les croyances d'Aki et de Sid n'ont pas de place.

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-17.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-18.jpg
Gaïa et l'environnement contemporain

La recherche d'Aki pour la septième forme d'onde l'a conduite au désert de Tucson et aux vestiges de la mission (ratée) de nettoyage des fantômes. Cette bataille rappelle celles de Mi'hen et de Djosé dans Final Fantasy X où de nombreuses personnes ont péries lors de l'affrontement de Sin. Comme ordonné, l'escouade Deep Eye l'a accompagnée à travers le désert, après quelques recherches, ils en conclurent que l'esprit était l'énergie vivante à l'intérieur de l'Ovo-pack d'un soldat mort. Utilisé comme batterie d'énergie pour charger et alimenter diverses machines, les Ovo-pack sont composés de minuscules organismes monocellulaires se développant rapidement, leur énergie bio-éthérique simple mais robuste est ensuite collectée et canalisée pour servir (par exemple) comme bouclier pour les villes ou de carburant pour les armes.


La notion d’époque contemporaine est marquée par la révolution industrielle, l'ère atomique et l'ère de l'informatique. Le symbole du septième esprit, lié à un élément de fabrication humaine, est d'une importance capitale sur la théorie de Gaïa où tous les éléments sont reliés. Y compris donc certaines créations humaines. Ceci implique que chaque intervention entraîne des conséquences dans l'harmonie complète de Gaïa et qu'il serait présomptueux d'imaginer l'espèce humaine comme supérieure et les progrès industrielles au-dessus du bien-être de l’écosystème de la planète.


On retrouve également ces notions dans la présence du Canon Zeus. Aki s'inquiète que le canon détruise l'esprit de la planète. Le fait d'utiliser une des forces de la nature à des fins initialement protectrices pour finalement être une arme qui détruit à la fois les formes de vie et la planète n'est pas sans rappeler l'énergie nucléaire et la bombe atomique. Ce même parallèle ne nous est pas étranger puisqu'il a déjà été utilisé dans Final Fantasy VI mais aussi dans FF7 où le canon Sister Ray utilise la puissance de Gaïa, à travers la Mako, pour combattre ses propres gardiens.

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-19.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-20.jpg
La seconde patrie

Sid localise le huitième esprit sur le site de l'impact de l'astéroïde extraterrestre sur Terre. Il permet à Aki et Gray de rejoindre le site à bord d'un véhicule protégé par un bouclier. Avant qu'il ne puisse l'atteindre, Hein déclenche le canon Zeus en visant le cœur du cratère, détruisant le huitième esprit mais aussi révélant le Fantôme Gaïa de la planète extraterrestre. Cette accumulation d'énergie négative dans un même lieu fait écho à Final Fantasy V où différentes âmes malveillantes résidant dans un arbre gigantesque dans la grande forêt de Moore ont donné naissance à Exdeath (l'ennemi principal de FF5).


La présence de la Gaïa extraterrestre menace désormais l'esprit Gaïa de la Terre. Aki, alors au plus profond du cratère, a une vision de la planète extraterrestre et vient de comprendre que le fantôme qui se trouve en elle vient de muter au contact de la Gaïa Terrestre. Il devient le huitième esprit en complétant ainsi l'onde qui sauvera le Monde.


Le lien entre Aki et son fantôme, venant d'une autre planète, d'une autre patrie, est l'un des éléments majeurs du film. Les deux univers s'influence l'un-l'autre et les rêves de notre héroïne sont la clé de toute l'affaire.


Le cratère creusé par un élément extra-terrestre qui accueille un danger pour le Monde entier rappelle fortement la chute du météore dans Final Fantasy VII dans le cratère Nord et hébergeant en son sein la terrifiante Jenova et également le cratère dans Final Fantasy 8 creusé par la chute de la larme sélénite. De même, la présence de l'onde issus de Gaïa terrestre pour sauver l'ensemble des Vies est directement en lien avec le Sacre de la Rivière de la Vie. Aussi le sacrifice de Gray est fortement inspiré du sacrifice d'Aerith pour la résolution de l'histoire.

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-21.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-22.jpg
Dieu et Gaïa

Le quatrième esprit était un oiseau. Aki demande à Gray s'il a déjà essayé de suivre un moineau depuis l'espace ? Ce qui n'est certes pas amusant. Mais elle admet qu'il aurait apprécié cela sans doute. Il confirmera cette affirmation.


Le plus intéressant dans cet échange est lié à deux autres passages dans le film:
Fleche.png Le premier passage se passe dans le désert de Tucson, lors de la recherche du septième esprit. Le groupe de héros, parcourant les restes de l'affreuse bataille jonchées de cadavres de nombreux soldats, doute de la survie de quelconque forme de vie. À ce moment précis, un aigle passe au-dessus d'eux, prouvant que la Vie trouve toujours un chemin. Gray est très surpris que cet animal ait survécu à ces catastrophes, il l'envie de sa condition à priori dénué des peurs des fantômes.
Fleche.png Le deuxième passage se déroule à la toute fin du film. Alors qu'Aki a réussi à compléter l'onde issue des 8 esprits et remonte à la surface en serrant contre elle le corps sans vie de Gray, un aigle passe au-dessus d'eux en volant sans contrainte dans ce Monde libéré de tout danger accompagné de la musique de fin, The Dream Within.

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-23.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-24.jpg

Premier livre de Mary Doria Russell, anthropologue renommée, Le Moineau de Dieu raconte l’histoire d’Emilio Sandoz, linguiste et prêtre, seul survivant d’une mission de contact avec des extraterrestres sur une planète lointaine. Le livre posant mille questions sur notre rapport à l’altérité et à notre propre humanité.


L'aigle, quant à lui, est l'emblème de la puissance romaine mais est présent aussi en Inde avec Vishnou, chez les Hittites, en Grèce, etc. Cet oiseau apparaît très tôt dans la splendeur, véhiculant souvent l’âme des morts. L’Ancien Testament reprendra ce legs à son compte avant que le christianisme n’en fasse l’un des emblèmes de Jésus-Christ et de l’évangéliste Jean. Ce symbole de l’aigle combattant et témoignant de la Résurrection.


Les liens entre l'envie de Gray de vivre en liberté dans un Monde délivré de tout traumatisme et la présence de ces volatiles à des moments importants de l'histoire du film démontre la relation étroite entre les théories de Gaïa et les références théologiques de l'œuvre dans sa globalité. L'esprit de Gray, ayant accumulé toute son expérience, retourne ainsi à Gaïa et survit dans le vol final de l'aigle signe de la Nature/Vie qui reprend ses droits.

Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-25.jpg Les_creatures_de_l_esprit_gaia_source_de_vie-26.jpg

À travers son film, Sakaguchi a non seulement essayé de transmettre les valeurs développés dans ses jeux vidéo, notamment sur la Saga Final Fantasy, mais il a également apporté sa pierre à la Théorie de Gaïa décrite par Lovelock.


Les huits esprits témoignent des phases de l'évolution terrestre de sa création jusqu'à notre époque où l'Humain a oublié l'importance d'avoir une harmonie avec l'ensemble des êtres vivants sur notre planète.


Il reste tout de même un espoir pour ne pas voir détruire le seul endroit où nous pouvons tous vivre ensemble. Évidemment, il faudra faire des sacrifices (représenté ici par l'équipe de Gray au complet) et renoncer à une partie de notre confort et évolution (symbolisé par le canon Zeus et les membres du conseil).


La morale du film montre bien qu'en respectant les lois gaïennes, l'être Humain pourra empêcher la dégénérescence annoncée par les plus pessimistes climatologues.



Back.png
Retour vers la page des dossiers



CoeurRouge.png J'aime !
 3 personnes aiment
Stoz
02/08/2022


Laisser votre commentaire ?


Avatars/Angelfire.gif
Angelfire
Administrateur  Administrateur

Comment.png
5
Clock.png
6j

Le 02/08/2022 à 23:23:13
Encore un incroyable travail Stoz ! J'ai adore lire ce dossier et j'ai eu des frissons dans l'avant dernier paragraphe. Probablement ton meilleur dossier, juste, profond et maîtrisé. On en redemande.


PouceUp.png
0
PouceDown.png
0