Final Fantasy 14 (FF14)





Introduction Final Fantasy XIV


Le commencement


C'est au cours de la conférence donnée par Sony à l'E3 2009 qu'a été officiellement annoncé Final Fantasy XIV. Quatre ans plus tôt, l'équipe de Final Fantasy XI, en charge de ce nouvel épisode, dévoilait déjà une démo technologique réalisée dès septembre 2004 pour la future Xbox 360, et qui préfigurait le nouveau projet. Final Fantasy XIV fut malgré tout annoncé comme jouable entièrement en réseau, sur PC et Playsation 3. Le design des personnages vu dans le premier trailer ressemble étrangement à celui des races jouables de Final Fantasy XI, premier MMORPG de Square Enix.



FF14 image 1
Un nouveau monde...
FF14 image 2
...des nouveaux héros



Hiromichi Tanaka, producteur du jeu et également producteur du onzième épisode, a affirmé que les deux opus seraient vraiment différents. Mis à part, donc, cette ressemblance qui a été conservée pour ne pas dépayser les joueurs de Final Fantasy XI. Au cours de l’année qui a suivi l’annonce, des phases de tests alpha et béta ont été lancées, puis le jeu est sorti fin septembre 2010 avec une ouverture des serveurs le 30 du même mois.




Des débuts difficiles


Malheureusement, nul ne pouvait imaginer que FFXIV connaîtrait autant de déboires et placerait Square Enix dans une situation délicate plusieurs années après la sortie du jeu. En effet, malgré ses graphismes somptueux, on lui reproche des environnements aussi vides que le contenu du jeu. Mais par-dessus tout, on lui reproche son manque d’optimisation, allant même jusqu’à parler d’injouabilité. Les joueurs de Final Fantasy XI boudent le jeu et il peine à convaincre les nouveaux joueurs.



FF14 image 3
Des graphismes de toute beauté
FF14 image 4
L'entraide en action



Ce qui devait être le nouveau MMORPG populaire de la société s’est donc transformé en véritable cauchemar et en gouffre financier. Ces critiques ont contraint Square Enix à retarder le début de la facturation des abonnements. En Décembre 2010, la direction de Square Enix prend une décision radicale en s’excusant de la mauvaise qualité du jeu et en annonçant des changements importants dans l’équipe de développement en charge de Final Fantasy XIV, et surtout une restructuration du jeu. C’est Naoki Yoshida, nommé à la fois producteur et directeur, qui aura la lourde tâche de reprendre les rênes du projet. L’équipe va alors s’acharner pendant des mois à corriger les nombreux défauts dont souffre le jeu et à le rendre au moins jouable.




Un nouveau départ


Le 14 octobre 2011, Naoki Yoshida annonce qu’en plus du travail que l’équipe de développement continue d’effectuer sur le jeu actuel, ils préparent une nouvelle version du jeu, promettant d’effacer le désastre de la première version. Une version 2.0 en somme. Les jours de Final Fantasy XIV version 1 étaient comptés. Les serveurs fermeraient pour laisser place à sa suite, mais beaucoup restait encore à faire. Un immense travail a continué à être apporté au jeu, par le biais de mises à jour conséquentes et régulières. De plus, il fut introduit un nouveau scénario qui allait servir de passerelle entre les deux versions du jeu. Le jeu a regagné ainsi de l’intérêt auprès des joueurs et depuis janvier 2012, le nombre de joueurs n’a pas cessé d’augmenter.



FF14 image 5
Une rencontre malheureuse
FF14 image 6
Choisirez-vous un Elézen ?



Beaucoup ont décidé de profiter de cette expérience unique et d’en découvrir l’histoire avant la fermeture des serveurs. Lors de ses derniers mois de vie, Final Fantasy XIV est vraiment devenu un bon jeu, un bon MMORPG mais surtout, un bon Final Fantasy. Un peu plus de deux ans après son lancement, le 11 novembre 2012, Final Fantasy XIV a finalement fermé ses serveurs avec la conclusion du scénario dévoilée par le biais d’une magnifique cinématique. Une fin vraiment épique et digne des meilleurs Final Fantasy qui a su être appréciée même de ceux ne jouant pas au jeu. En 2012, le nom définitif de cette refonte du MMORPG a finalement été dévoilé, Final Fantasy XIV: A Realm Reborn.




Evolution


A l’aide d’un nouveau moteur de jeu spécialement conçu pour l'occasion, les développeurs ont revu leur copie afin de corriger l’ensemble des problèmes de la première version. Naoki Yoshida a également emprunté des mécanismes des précédents épisodes de Final Fantasy. Même si l'histoire d'A Realm Reborn est, elle, inédite. Pendant les mois précédant le lancement des tests bêta, les créateurs ont également choisi de communiquer fréquemment sur l'avancée du projet, afin de rassurer les joueurs déçus par le premier épisode. Square Enix lança donc la phase bêta de cette version 2.0 en l’ouvrant aux joueurs. Ceci afin de montrer toutes les corrections apportées sur les éléments dépréciés. Une belle opportunité pour les joueurs d'apprécier l'ampleur du travail réalisé et redécouvrir une Eorzéa transfigurée.



FF14 image 7
De nouvelles aventures...
FF14 image 8
...aux quatre coins du monde



Comme le benchmark le laissait augurer, FF XIV ARR nécessite une excellente configuration pour en profiter dans les meilleures conditions. S'il est possible de rogner sur quelques aspects visuels (effets d'ombrage notamment), il faudra concéder à certains sacrifices pour une expérience convenable. Cela étant Square Enix a apporté un soin tout particulier à l’optimisation de son jeu afin que les configurations de milieu de gamme puissent en profiter. Véritable invitation au voyage, FF XIV ARR subjugue par la beauté et la variété de ses panoramas. Côté musiques, une partie des mélodies composées par Nobuo Uematsu pour la première version a été conservée. Le reste a été composé par Masayoshi Soken, qui s’est laissé inspirer par certains thèmes du cinéma occidental. Le résultat est agréable, notamment parce que les harmonies changent selon l’heure. Le thème de la Cité-État d’Ul’dah et les ambiances sonores du Thanalan sont par exemple magnifiques.




Histoire


Final Fantasy XIV se déroule dans la région d'Eorzéa, au cœur d'Hydaelyn, un monde gouverné par douze puissants dieux. Dans la première version du jeu, les quatre cités-Etats d'Eorzéa sont en alerte depuis qu'Ala Mhigo, la grande cité de l'est, est tombée sous les assauts dévastateurs de l'empire de Garlemald. Le but avoué de ce dernier est d'anéantir complètement la région afin de la « purifier ». Grâce à sa technologie magitech, l'empire a ainsi pu déclencher la chute de l'une des lunes, Dalamud, sur la surface d'Eorzéa. Malgré leurs efforts, les aventuriers n'ont pas pu arrêter le général de l'empire Nael Van Darnus dans sa folie.



FF14 image 9
Préparation de mission
FF14 image 10
Des ennemis redoutables



Au plus fort de la bataille, Dalamud s'est fendue dans le ciel d'Eorzéa, révélant le dragon géant Bahamut, prêt à détruire le monde. Pour préserver l'humanité, le puissant mage Louisoix a alors invoqué le dieu de l'espace-temps Althyk, propulsant les aventuriers dans une dimension encore épargnée par le chaos. C’est sur cet événement dévastateur que prend le départ de FFXIV: A Realm Reborn. Dans la version 2.0, la topographie entière d'Eorzéa a été revisitée afin de corriger la répétitivité du jeu d'origine.




Graphismes


Comparable graphiquement aux épisodes sur les générations actuelles (PS3 et Xbox360), le jeu va encore plus loin en étendant son territoire à des horizons très lointains, ce que Final Fantasy XIII et XIII-2 n’étaient pas en mesure de faire. Chaque pas dans Hydaelyn est un ravissement visuel. Qu’il s’agisse de l'angoissante et nébuleuse Forêt du Sud, des touchants couchers de soleils de Limsa Lominsa ou des romantiques nuits étoilées du Thanalan, il arrive très souvent que l’on s’arrête afin d’admirer les splendeurs de ces paysages virtuels.



FF14 image 11
Un univers à explorer
FF14 image 12
Des lieux magnifiques



On reconnaît la touche graphique d’Akihiko Yoshida, directeur artistique qui avait déjà œuvré au monde d’Ivalice dans Final Fantasy XII et compagnie. Malheureusement inferieure, la version PS3 souffre de baisses de framerate. C’est particulièrement frappant pendant les donjons instanciés, parcourus à quatre joueurs, où étrangement, la fluidité est exemplaire. On prend alors conscience du potentiel de la future version PlayStation 4, qui devrait proposer un rendu au moins équivalent à la meilleure configuration PC actuelle.




Personnalisation


Lors du lancement du jeu, la première étape passe par l'éditeur de personnage. Ce dernier est un passage obligé dans tout MMORPG. Celui de FFXIV offre une palette d'outils très satisfaisante pour personnaliser au mieux son avatar. Elle permet même de le mettre en situation sur plusieurs environnements en filigrane de manière à mieux en apprécier le visage, et de zoomer au plus près de la peau (et/ou poils) pour admirer vos choix. Vous pourrez donc retoucher le visage de votre personnage selon vos envies, régler les effets de maquillage, définir sa date de naissance (liée au calendrier d’Eorzéa).



FF14 image 13
Votre avatar est prêt au combat
FF14 image 14
La personnalisation de votre héros



Vous aurez ensuite la possibilité de choisir entre cinq races :
Hyur : ce sont les humains de base, ils peuvent endosser toutes les classes sans restriction ni avantage.
Elézen : ils sont apparentés aux elfes et sont donc plus proches de la nature.
Lalafell : plutôt de petite taille ses « nains » sont doués pour tous ce qui touche à la magie.
Miqo’te : ces êtres ont la particularité d’avoir une queue et des oreilles de chat. Ce sont de grands chasseurs.
Roegadyn : à l’exact opposé des Lalafell, ces « géants » sont taillés pour être des purs guerriers.




FF14 image 15
Choisir son job est important !
FF14 image 16
C'est le départ pour l'aventure



Puis, il faudra bien évidemment définir une classe pour votre personnage qui influera directement sur votre manière d'appréhender le jeu. Cette dernière est à choisir selon quatre disciplines :
Disciplines de la guerre :
Pugilistes
Gladiateurs
Maraudeurs
Archers
Maîtres d'hast
Disciplines de la magie :
Elémentalistes
Occultistes
Disciplines de la terre :
Mineurs
Botanistes
Pêcheurs
Disciplines de la main :
Menuisiers
Forgerons
Armuriers
Orfèvres
Tanneurs
Couturiers
Alchimistes
Cuisiniers




FF14 image 17
Vous ne serez plus jamais seul
FF14 image 18
Les premiers pas ne seront pas de tout repos



S'il existe de nombreuses classes de combat, guerriers et mages, le jeu permet donc de se spécialiser soit dans la récolte (botanique, minage), soit dans l'artisanat (forge, orfèvrerie), avec des mécaniques de jeu spécialement conçues pour leurs tâches respectives. Les maîtres de guilde vous permettront via une quête initiatrice de changer de classe en portant l'arme appropriée. Il est permis de sauvegarder plusieurs configurations d'équipement, on peut donc changer facilement entre plusieurs spécialités.




Quêtes


Jusqu’au niveau 15, il est tout à fait possible de progresser seul, simplement assisté de PNJ lors des quêtes les plus importantes. C’est à partir du premier donjon que la dimension multi-joueurs prend tout son sens : vous devrez le parcourir en équipe, ainsi que les suivants. Pour cela, un « outil de mission » conçu pour trouver les partenaires idéaux est à disposition. La recherche est assez lente, mais a l’avantage d’aboutir à une escouade équilibrée. Les ALEA proposent un système dynamique, aléatoire, et vraiment jubilatoire pour certaines joutes. Ces derniers vous proposent d'affronter plusieurs vagues d'ennemis, ou un mini-boss en l'échange d'expérience, de Gils... En fonction de votre investissement, la récompense est majorée (ou diminuée), le jeu prenant même en considération votre niveau, proposant alors bonus et malus en fonction du différentiel d'expérience entre celui recommandé et le vôtre.



FF14 image 19
Les objectifs sont toujours bien indiquées
FF14 image 20
Une première quête vers la gloire



En plus des quêtes disponibles auprès des différents PNJ, le jeu permet de réaliser de petites missions, nommées « mandats de guilde ». Plusieurs mandants dispensent des quêtes spécifiques classées par niveau, invitant le joueur à remplir un objectif bien précis en un minimum de temps. Avant de lancer le mandat, le joueur est invité à régler sa difficulté, via un outil très bien pensé, de manière à majorer ou diminuer les gains en Gils et en XP. Les quêtes sont souvent prétexte à enchaîner plusieurs mobs mais d'autres se veulent plus singulières et vous demandent d'escorter un allié en mauvaise posture. Notez qu'il est possible de lier un mandat et de partir le chasser en groupe, et mettre toutes les chances de son côté. Pour les joueurs les plus combatifs, un mode JcJ a été ajouté, avec la possibilité de se lancer dans des batailles à grande échelle entre grandes compagnies. Lors des affrontements, le joueur est invité à enchaîner les techniques pour provoquer des combos toujours plus destructeurs. L’enchaînement entre deux skills se fait très rapidement, renforçant alors le dynamisme, le tout saupoudré par des effets de lumière éblouissants. En bref, les reproches exprimés à l’encontre de la V1 se sont clairement envolés.




Bonus


Pour terminer, voici deux planches représentant ce qui attend les joueurs au sein de la futur Tour de Cristal dans la prochaine version 2.1. Il s'agira d'un raid pour 3 équipes de 8 joueurs, soit 24 personnes au total. La zone est inspirée du dernier donjon de Final Fantasy III, et les boss à l'intérieur seront tous en provenance directe de cet épisode : Hein (renommé Amon dans FFXIV), Xande et le Nuage de Ténèbres... Plus d'informations viendront lors de prochaines news, restez aux aguets !



FF14 image 21
D'anciennes connaissances à affronter
FF14 image 22
Et de nouveaux défis en perspectives





Stoz.
06/10/2013.