Test Kingdom Hearts 358/2 Days






Kingdom Hearts 358/2 Days
Jaquette Kingdom Hearts 358/2 Days Sortie France : 9 octobre 2009
Sortie USA : 29 septembre 2009
Sortie Japon : 30 mai 2009
Type : Combat
Nombre de joueurs : 1 à 2 joueurs
Acheter le jeu : Site Eidos
Site officiel


Lorsque l’on m’a proposé de tester Kingdom Hearts 358/2 days, je dois l’avouer, j’ai été plutôt enthousiaste. J’avais fortement apprécié le premier opus dont l’histoire et le mode de jeu étaient d’une qualité indéniable. Cependant n’ayant pu jouer au 2° du nom, j’avais toutefois eu l’occasion d’essayer Kingdom Hearts Chain of memories. Autant le dire tout de suite, ce dernier m’avait plutôt déçu au vu de son grand manque de maniabilité. Je ne m’étendrais cependant pas là-dessus puisque je n’y ai guère joué très longtemps. Quoi qu’il en soit, quand je me suis retrouvée avec 358/2 Days entre les mains, j’avais d’ores et déjà un a priori positif. Et je dois avouer que la suite ne m’a pas déçue !




Test image 1Test image 2



Doté d’une jaquette soignée et dont le graphisme est toujours aussi beau, le boitier attire l’œil et rien que de l’avoir sur son étagère fait plaisir. J’ai également apprécié de retrouver à l’intérieur du livret fourni avec le jeu un résumé des opus précédents (auxquels tout le monde n’a pas forcément joué) ainsi qu’un descriptif des personnages impliqués dans le jeu et force est de constater qu’il y en a beaucoup. Ceux-ci sont d’ailleurs présentés dans la séquence d’introduction du jeu.




Test image 3Test image 4



Mais commençons par le commencement. Si dans les opus précédents on incarnait un jeune homme dénommé Sora, on se retrouve cette fois dans la peau d’un autre personnage : Roxas, ce même personnage que l’on dirigeait au début de Kingdom Hearts II et qui cédait par la suite sa place à Sora. Certains fans pourront être déçus de ne pas retrouver ce dernier, d’autant que s’il est régulièrement énoncé dans le jeu (enfin surtout vers la fin), il demeure absent. C’est donc du point de vue de Roxas que va se dérouler l’histoire et si l’on voulait la situer, on pourrait dire que celle-ci se passe entre le premier opus et le second, en concomitance avec Kingdom Hearts chain of memories.




Les membres de l’Organisation XIII au grand complet.
Organisation XIII
Test image 5Test image 6



Lorsque débute le jeu, nous avons d’ores et déjà droit à une magnifique vidéo d’introduction dont la qualité est véritablement époustouflante (ce qui prouve que l’on peut tout à fait avoir des séquences cinématographiques de qualité sur la Nintendo DS). C’est durant cette introduction que nous allons faire connaissance avec notre personnage et tous ceux qui l’entourent. A noter qu’au vu du nombre de personnages qui sont présentés, il vous sera impossible de tous les retenir, toutefois, point d’inquiétude, car vous aurez le temps de vous familiariser avec eux au cours du jeu. Cette séquence d’introduction est ensuite suivie d’une nouvelle séquence cinématographique qui cette fois va nous lancer dans le jeu. Nous sommes alors au jour 255, nous retrouvons Roxas et Axel (membre n°VIII de l’organisation) qui sont tout deux en train de discuter en haut d’une horloge. On y apprend que Roxas n’a aucun souvenir antérieur à son 7ème jour dans l’organisation et qu’ils attendent quelqu’un (qui ? vous le saurez par la suite). Puis s’ensuit alors un gros plan sur Roxas qui va nous replonger dans ses débuts au sein de l’organisation.




Test image 7Test image 8



Nous faisons donc partie durant le temps de cette histoire de l’organisation XIII (que l’on retrouve dans Kingdom Hearts II). Celle-ci compte au départ 13 membres, dont votre personnage fraichement arrivé. Son arrivée sera d’ailleurs très rapidement suivie de celle du 14° membre (dés le jour 7 sachant que le jeu démarre ce même jour) Xion, dont le visage demeure dissimulé sous sa capuche.




Test image 9Test image 10



Dans Kingdom Hearts 358/2 days, le système de jeu va s’avérer relativement différent de celui des opus différents dans le sens où il se base sur une succession de missions que vous allez accomplir pour l’organisation. C’est au fur et à mesure que vous aurez remplis ces missions que vous prendrez connaissance de ce qu’est réellement l’Organisation et du but que celle-ci poursuit. Le démarrage du jeu est, il faut bien l’avouer, relativement lent, ce qui est évidemment inévitable puisque c’est à ce moment que toutes les explications concernant le fonctionnement du jeu vont vous être données. Vous allez ainsi vous trouvez un peu submergé par une avalanche de didacticiel au cours des premières missions. Ceux-ci vont notamment vous familiarisez avec le système d’équipement qui, nous allons en reparler par la suite, est relativement différent de ce que l’on connaissait jusqu’alors.




Test image 11Test image 12



Pour en revenir au système de mission, il faut bien l’avouer, certains auront surement du mal à accrocher. Si ça ne m’a pas vraiment gênée, par moment, force est de constater que celles-ci deviennent légèrement fastidieuses pour ne pas dire vraiment chiantes. En gros, vous alternerez entre des missions où il vous faudra récupérer des cœurs, d’autres où vous devrez récupérer des informations sur les différents mondes que vous visitez (en général lorsque vous arrivez sur le monde en question pour la première fois), d’autres encore où vous devrez soit récupérer des emblèmes (sorte de petits badges) ou détruire des espèces d’amas violets et enfin, régulièrement, des missions où vous affronterez un ou plusieurs « boss ». A savoir que vous serez presque toujours accompagné d’un autre membre de l’organisation, chacun ayant ses propres particularités.




Test image 13Test image 14



Les missions se greffent en fait sur l’histoire et au fur et à mesure que vous les remplissez, vous allez pouvoir avancer dans celle-ci. C’est ainsi que, petit à petit, vous allez en apprendre d’avantage sur vous-même et sur tout ce qui se trame autour de vous, tout en tissant des liens particuliers avec certains de vos compagnons. Il faut également préciser que les missions, qui vous seront attribuées par Saïx, le membre n°VII de l’organisation, deviendront plus intéressante à partir du moment où vous aurez acquis un certain nombre de compétences et d’équipements. Le menu n’étant pas accessible lors des missions, il vous faudra vérifier votre équipement avant chaque mission, de manière à ce qu’il soit le plus adapté possible (lorsque Saïx vous donne vos missions, un résumé l’accompagne, vous renseignant sur les caractéristiques de la mission).




Test image 15Test image 16



Lors des phases de combat, vous pourrez soit utiliser votre arme, soit utiliser de la magie. Vous pourrez également vous servir de certaines compétences comme par exemple la parade qui vous permettra, dans certains cas, de renvoyer leurs attaques à vos adversaires ou encore de les congeler (il existe différents panneaux de parade) ou encore la roulade pour esquiver. Vous découvrirez aussi le surpassement, une sorte de mode que vous pourrez activer lorsque vos points de vie arrivent à un certain niveau.




Test image 17Test image 18



Les compétences et l’équipement vont s’utiliser selon un système propre à Kingdom Hearts 358/2 days. Pour vous donner une image assez simple, vous vous retrouvez avec une sorte de grand quadrillage composé de petites cases. C’est dans ces petites cases que vont se placer vos compétences, votre magie, vos niveaux et bien entendu votre équipement. Ceux-ci sont matérialisés sous forme de petits carrés : des panneaux, qui, pour tout ceux que vous obtiendrez au début, seront en solo, mais par la suite vous aurez droit à des ensembles de petits carrés aux formes diverses et variées qui vous permettront soit d’utiliser des objets plus puissants, soit de booster vos capacités. Tout l’art consistera alors à jongler entre les ensembles de différentes formes pour que ceux-ci s’imbriquent au mieux et vous permettent d’en utiliser un maximum.




Test image 19Test image 20



Les objets (ou compétences) pourront s’acquérir de différentes façons : par le biais des coffres dispersés à chaque mission, en battant les vilains sans-cœurs (qui vous l’apprendra-t-on, sont divisé en deux catégories : les sans-cœurs pur sang et les sans-cœurs emblèmes), ou tout simplement en les achetant , à l’aide soit de points de cœur (que vous gagnez uniquement en battant les sans-cœurs emblèmes) soit à l’aide de munnies pour le cas où vous les synthétisez à partir d’objets/composants que vous possédez déjà. Ces deux dernières possibilités s’effectuent auprès d’un mog qui vous proposera donc différentes actions (acheter, vendre, synthétiser ou échanger). Vos capacités seront réduites au début du jeu mais au fur et à mesure que vous allez gagner des objets et des compétences, de nombreuses possibilités vont s’ouvrir à vous et le jeu n’en deviendra que plus intéressant.




Test image 21Test image 22



Votre écran sera partagé en deux parties, la première est la partie comportant le quadrillage où vous aurez la possibilité de poser vos panneaux, la deuxième étant une sorte de menu avec plusieurs sous-parties correspondant au type de panneaux que vous avez. Au niveau de ce menu, sont rassemblés sous le premier icône tous les objets, ensuite ils sont classés avec sous le 2° icône les objets de soin, viennent ensuite les niveaux, puis la magie, après quoi on a les compétences puis les armes, en avant-dernier les anneaux et enfin les matériaux que vous pouvez utiliser pour synthétiser. Dans le menu principal, cela correspondra à l’appellation « panneaux ».




Test image 23Test image 24



Lorsque vous serez dans le menu principal, vous aurez d’autres parties. Il y aura celle appelée Holo-missions qui va en fait regrouper les missions que vous aurez déjà effectuées et que vous pourrez refaire, pour, par exemple, récupérer tout les coffres. Dans ce sous-menu, vous aurez les missions normales et les épreuves. Les missions normales, comme l’indique leur nom sont « normales », c'est-à-dire qu’elles sont identiques à la première fois où vous les avez effectuées. Par contre les épreuves seront différentes dans le sens où des restrictions sont ajoutées, telles que niveaux des ennemis +14 et interdiction d’utiliser la magie…. Lors des épreuves, vous pouvez récupérer des jetons (de 0 à 3 selon la réussite avec laquelle vous aurez effectué la mission) que vous pourrez échanger au magasin contre des panneaux d’objets ou de magie...Les autres intitulés du menu seront les suivants :
_Fichiers : il s’agit en fait du journal intime qu’a décidé de tenir Roxas sur ses journées, y seront jumelés des rapports confidentiels lorsque vous aurez fini le jeu. C’est également dans cette rubrique que vous pourrez trouver les profils des ennemis (autrement dit le bestiaire).


Test image 25Test image 26



_Didacticiels : qui comme sont nom l’indique regroupera les différents didacticiels auxquels vous aurez eu droit. _ Configuration : pour régler les commandes de votre personnage, la caméra (qui soit dit en passant peut-être un peu agaçante par moment mais qui reste relativement correcte à gérer) ou encore le comportement de vos compagnons.


Test image 27Test image 28



_Sauvegarde : pour bien évidemment sauvegarder votre progression dans le jeu ce qui vous sera possible de faire entre chaque mission. _Ecran-titre : qui vous permet de regagner l’écran-titre du jeu.


Test image 29Test image 30



Sur l’écran-titre, vous aurez deux modes de proposés. Le premier est le mode histoire, qui correspond au mode de jeu normal, le deuxième est le mode mission. Ce second mode peut se jouer seul ou à plusieurs. Je n’ai malheureusement pu le tester qu’en mode solo, aussi me bornerai-je à vous expliquer ce dernier. Le mode mission ressemble beaucoup aux « missions normales » du sous-menu Holo-missions dans le sens où on va effectuer les mêmes missions (qui seront d’une difficulté identique). Cependant, vous aurez la possibilité d’incarner le membre de l’organisation que vous voulez, ainsi que Donald, Dingo ou Rikku lorsque vous avez fini le jeu. De plus, de la même manière que vous pouviez gagner des jetons dans les « épreuves » des holo-missions, vous pourrez ici gagner des couronnes qui seront-elles-aussi échangeables en magasin.




Test image 31Test image 32



Un troisième mode apparaitra sur l’écran-titre lorsque le jeu sera terminé. Ce mode est le mode théâtre, il vous donnera accès à toutes les cinématiques. En ce qui me concerne, je trouve que cette idée de mettre à disposition ces séquences est tout simplement géniale. Cela vous permet d’en profiter autant de fois que vous le désirez.




Test image 33Test image 34



Test image 35Test image 36



Vous l’aurez compris, Kingdom Hearts 358/2 days est un jeu sympa qui vous permettra de passer de nombreuses heures (j’ai moi-même mis pas moins de 45h à le terminer.) dans la joie et la bonne humeur. L’histoire est intéressante, les décors dans lesquels on évolue demeurent aussi soignés que dans les versions playstation et c’est avec plaisir que l’on retrouve certains personnages dans des mondes que l’on avait déjà pu visiter dans les autres opus et qui, pour ceux qui les découvriront pour la première fois, se révéleront enchanteurs. La prise en main est tout à fait correcte, à tel point que l’on aurait presque l’impression de jouer à un jeu de playstation 2, ce qui évidemment fait toujours plaisir. Ainsi votre personnage se déplace et combat de manière fluide, ce qui parfois manque dans certains autres jeux. Quant à la musique, certains se lasseront peut-être de réentendre des morceaux déjà présents dans les précédents opus, quant à moi je ne m’en lasse pas et franchement je n’ai qu’un conseil à leur donner : qu’ils en usent et en abusent, les thèmes sont tout simplement magnifiques.




Test image 37Test image 38



Récapitulatif des forces et faiblesses
Plus
Les plus
Moins
Les moins
_L'univers Kingdom Hearts
_Les personnages
_Le système de combat dynamique
_Le customisation de votre personnage
_La réalisation et la présentation
_La qualité du jeu à plusieurs
_La durée de vie honorable
_Le scénario pas assez développé
_Le début trop long
_Les missions trop répétitives
_La caméra parfois capricieuse


Les notes ci-dessous sont, comme toutes les notes, subjectives. Il est donc possible que votre opinion diffère et que votre avis soit différent de ce test. Dans ce cas n'hésitez pas à nous en faire part en appuyant sur le lien "Donnez votre avis sur le jeu !". Notez que la note finale n'est pas une moyenne arithmétique des différentes rubriques. Merci à tous les courageux qui ont prit la peine de lire le test.




Dita, 27 Décembre 2009




Les notes
Graphismes
18 Comme de bien entendu chez square enix, la qualité des graphismes demeure impressionnante et ce malgré le fait que l’on soit sur ds. Les cinématiques sont tout simplement magnifiques et le rendu du jeu est tout à fait correct.
Jouabilité
16.5 C’est avec fluidité que l’on contrôle son personnage et que l’on va donner une raclée aux vilains sans-cœur que l’on rencontre. Si au premier abord l’utilisation de certaines capacités comme la magie s’avère un peu difficile, on prend rapidement le pli. Attention cependant à la caméra qui peut s’avérer légèrement capricieuse par moment.
Durée de vie
17.5 Avec pas moins d’une quarantaine d’heures de jeu nécessaire pour boucler l’histoire, on peut considérer que celle-ci est tout à fait acceptable. D’autant plus que si vous voulez vraiment le finir entièrement, il vous en faudra certainement bien davantage.
Bande son
18 On retrouve, bien sur, les précédents thèmes composés par Yoko Shimomura dans les précédents opus, mais elle nous offre également quelques nouvelles compositions. Dans tout les cas, anciennes ou nouvelles, elles sont toutes superbes et on ne se lasse pas de les entendre.
Scénario
16 Le scénario est intéressant et nous donne envie de découvrir le fin mot de l’histoire même si l’aspect mission peut sembler, par moment, quelque peu rébarbatif. Les événements s’enchainent bien, mais c’est surtout une fois que le jeu est bien entamé que l’histoire se développe (on sent un réel effort de réflexion de la part de l’équipe de développement). Certain cependant mettront un petit bémol sur le fait que cela n’apporte pas forcément d’éléments aux autres opus.
Note finale
17 Avec un mode de jeu qui lui est propre et un scénario qui donne à réfléchir, il est clair que ce jeu aux graphismes soignés saura charmer son public. Un jeu qui prouve, notamment, que la ds est tout à fait capable de supporter des jeux de qualité malgré tout ce que l’on pourrait en penser. Avis, donc, aux développeurs de jeu !
Note des membres
- Lire les 0 avis des membres !
Donnez votre avis sur ce jeu !