Analyse du Gameplay de Final Fantasy 13 (FF13)



Gameplay-1.jpg

C'est une habitude dans la saga Final Fantasy, le gameplay se renouvelle d'un épisode à un autre. Le treizième opus nous offre donc un système de combat qui lui est propre. Lors des phases d'exploration, vous contrôlez le leader du groupe. Les divers ennemis sont visibles et lorsque vous entrez dans une zone proche d'eux, ils vous repèrent puis se dirigent vers vous. Il faut rentrer en contact avec eux pour démarrer l'affrontement. Vous êtes alors transporté dans une arène le temps du combat. Si vous avez réussi à toucher un ennemi avant qu'ils ne vous repère, vous engagez en frappant le premier, ce qui a pour effet de placer tous les adversaires au seuil de leur état de choc (nous y reviendrons plus loin).


Le fait de voir ses ennemis sur son passage permet de savoir à quoi s'attendre et donc de pouvoir se préparer. Il est également possible d'éviter un combat, s'il paraît trop difficile ou si l'on n'a pas envie de le faire. Certains ennemis sont toutefois placés de manière à ne pas pouvoir les éviter.

Gameplay-2.jpg Gameplay-3.jpg

Durant les combats, votre équipe se compose de trois personnages (ou moins si vous n'avez pas au moins trois personnages, ce qui est parfois le cas en début de partie). Un leader, que vous contrôlez, et deux alliés qui agissent selon le rôle qui leur est attribué. Le centre de la mécanique de combat est l'attribution des rôles.
Ils sont au nombre de six :
Fleche.png Attaquant, favorise les attaques physiques. Permet de ralentir la vitesse à laquelle la jauge de choc se vide.
Fleche.png Ravageur, favorise les attaques magiques. Permet de faire monter la jauge de choc rapidement.
Fleche.png Soigneur, redonne des PV et guérit les altérations d'état.
Fleche.png Défenseur, attire vers lui les attaques pour détourner l'attention des ennemis, puis renforce sa défense.
Fleche.png Tacticien, renforce l'équipe.
Fleche.png Saboteur, affaibli les adversaires.
La stratégie se base sur leur répartition entre les personnages. Sachez que vous pouvez enregistrer six configurations et que vous pouvez en changer à n'importe quel moment au cours d'un combat. Chaque personnage a des affinités pour certains rôles, de même que, pour un rôle donné, tous les personnages ne se valent pas. Il faut donc réfléchir à sa stratégie en fonction de cela. En début de partie, les personnages n'ont pas accès à tous les rôles, il faudra attendre d'avancer l'histoire.

Gameplay-4.jpg Gameplay-5.jpg

Pour réaliser leurs actions, les personnages possèdent une barre découpée en segments. Pendant qu'elle se remplit, vous choisissez les commandes à effectuer. Lorsque tous les segments requis pour réaliser vos actions sont remplis, votre personnage les réalise. En complément de cela, le personnage principal peut utiliser des points de techniques pour des commandes spéciales, comme l'invocation des eidolons. Pour les recharger, il faut gagner des combats ou utiliser des objets particuliers.

Gameplay-6.jpg Gameplay-7.jpg

Au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, chaque personnage obtiendra la possibilité de faire appel à un eidolon qui lui est propre. Ce sont des invocations qui viennent vous aider pendant un combat. Il y en a donc six qui sont : Bahamut, Shiva, Odin, Alexandre, Brynhildr et Hécatonchire. Au cours d'un combat, vous pouvez dépenser trois points de techniques pour faire appel à l'eidolon du leader. A partir de ce moment, vous continuez à contrôler le leader mais les deux autres personnages s'en vont pour laisser place à l'invocation. Dans un premier temps, elle agit seule, vous n'avez pas le contrôle sur ses actions. Dans un second temps, vous pouvez activer le mode « symbiose ». L'invocation se transforme alors en monture pour le leader. Vous disposez de points à dépenser en réalisant des attaques. Une liste d'actions s'affiche, chacune dépensant un certain nombre de points. Lorsque vous n'en avez plus, l'invocation repart. A noter que chaque eidolon dispose d'une attaque particulièrement puissante.


Le gameplay de cet épisode comporte un élément très important. En effet, chaque adversaire peut subir un choc, un état qui le rend particulièrement vulnérable. Pour parvenir à le déclencher, il faut remplir une jauge en attaquant. Lorsque cette jauge est au maximum, vous avez alors l'occasion d'infliger de nombreux dégâts le temps qu'elle se vide. Elle est également accompagnée d'un pourcentage qui augmente à mesure que vous attaquez. Plus ce pourcentage est élevé et plus vos coups sont puissants. Attention toutefois, il ne suffit pas d'infliger un certain nombre de dégâts jusqu'à déclencher un choc. La jauge se vide en continu, ce qui signifie qu'il faut la remplir plus rapidement qu'elle ne se vide. Ainsi, il est important de maîtriser les différents rôles. Attaquer avec un ravageur permet de remplir plus rapidement la jauge mais elle se videra vite également. L'attaquant quant à lui va permettre de ralentir la vitesse à laquelle la jauge se vide. Selon les monstres, il sera plus ou moins facile d'atteindre l'état de choc. Réussir à déclencher un choc est primordial pour combattre certains boss ou monstres robustes. Certains ennemis possèdent une très grande résistance aux attaques qui disparaît lorsqu'ils subissent un choc.

Gameplay-8.jpg Gameplay-9.jpg

Enfin, la progression des personnages se déroule à travers le cristarium. Chaque personnage possède le sien qui se divise en six parties distinctes, une pour chaque rôle. Chaque partie est constituée d'un chemin sur lequel sont disposés des cristaux. Chaque cristal permet de débloquer une compétence, un nouveau segment ou encore un bonus de statistiques. Les gains varient en fonction du rôle développé. Ainsi, développer un cristarium d'attaquant favorisera la puissance des attaques physiques. A noter que si vous débloquez une compétence à travers le rôle d'attaquant, vous ne pourrez pas l'utiliser à travers un autre rôle. Le cristarium est bloqué par paliers. Ce qui fait que vous ne pourrez pas progresser au delà de certaines limites tant que vous n'aurez pas avancé dans le scénario.


Les plus
Plus.png Le système de choc (qui sera d'ailleurs repris dans les opus suivants).
Plus.png Les rôles qui apportent une dimension stratégique intéressante.
Plus.png Le cristarium et la stratégie de développement des personnages.
Plus.png Pouvoir voir les ennemis pendant l'exploration.
Les moins
Moins.png Souvent l'impression de toujours faire la même chose.
Moins.png Une animation à chaque fois qu'on change de tactique pendant un combat.
Moins.png Le cristarium bridé peut être frustrant.
Moins.png Si le personnage contrôlé meurt c'est game over.


Coeur.png J'aime !
 Soyez le premier à liker !
Acemen
19/04/2020


Laisser votre commentaire ?


First.png
Soyez le premier à commenter l'article !