Final Fantasy 7 Remake, le format épisodique est-il un vrai problème ?



FormatEpisodique-1.jpg

Attention.png

Le texte ci-dessous est une analyse à chaud de la polémique autour du format épisodique de Final Fantasy 7 Remake. Il est donc forcément subjectif puisqu'il reflète mon sentiment sur ce sujet. Je vous invite en tout cas à le commenter et à ouvrir le débat ! Et si vous souhaitez en discuter en live, rejoignez nous sur Discord.


Historique de Final Fantasy 7 Remake

Lorsque Final Fantasy 7 a été annoncé officiellement la première fois durant l'E3 2015, il n'était pas question d'un format épisodique. Enfin disons plutôt que rien n'a été communiqué dans ce sens et pour cause puisqu'à part un trailer pour le moins intéressant aucune news n'avait filtré. On se demandait alors jusqu'où irait le remake par rapport à l'opus original. Les infos ont commencé à filtrer au fur et à mesure des semaines qui passaient et Square-Enix a finalement annoncé, 6 mois plus tard, que le jeu serait disponible dans un format épisodique. Le début d'une polémique...


En savoir plus sur l'historique de Final Fantasy 7 Remake

L'attente des joueurs

Là où tout se complique pour Square-Enix, c'est que les fans de Final Fantasy ont toujours été exigeants et c'est bien normal eu égard à la qualité intrinsèque des opus qui constituent la saga. A cela il faut ajouter le fait que Final Fantasy 7 est probablement l'opus qui a le plus passionné les fans ou en tout cas qui les a le moins déçu. Car on pourra toujours citer que Final Fantasy 8 est trop réaliste, que Final Fantasy 9 est trop enfantin, que Final Fantasy 10 est trop scripté, que Final Fantasy 12 ne l'est pas assez... La liste est longue et j'aurais pu commencer par les opus précédents et continuer avec les suivants. Difficile du coup de trop toucher à l'opus principal sans trop déchaîner les réactions démesurées de la part de certains fans. C'est pourtant ce pari qu'à fait Square-Enix avec la Compilation of Final Fantasy 7. Pari plus ou moins réussi en fonction de l'épisode dont on parle. Advent children et Crisis core sont deux belles réussites au contraire par exemple de Dirge of Cerberus qui est un échec à la fois en termes de ventes mais aussi et surtout en termes d'intérêt. On passera sur Before Crisis qui n'a d'intérêt que pour les japonais puisqu'il n'est jamais sorti en Europe et aux US. Reste Last Order, un OAV court mais sympathique qui rempli bien son objectif : divertir. Globalement Square-Enix s'en tire plutôt bien avec l'exploitation, disons le, massive de ce Final Fantasy. Mais cette fois tout est différent, les cartes sont rabattues puisqu'ici on touche complètement à l'opus principal, on ne fait plus des rajouts avant/après comme la CoFF7. Certains fans étaient ravis de cette annonce et d'autres ont tout de suite été méfiants. Et difficile de leur en vouloir, personne n'a envie que l'opus original soit dénaturée puisque Square-Enix a clairement annoncé dès le départ que ça ne serait pas qu'un remake.


Argument officiel #1 : le temps de développement

Square-Enix a avancé un certain nombre d'arguments pour expliquer le choix du format épisodique. Le premier est bien sûr le temps de développement nécessaire pour refaire l'opus original. Et pour cause c'est le principal argument à l'heure actuelle des détracteurs de Final Fantasy 7 Remake ou tout du moins de ceux qui sont méfiants. On rappelera que les choix de l'époque ont été fait en partant du principe que la modélisation datait d'avant 1997. C'est à dire concrètement que les textures, les animations, le design général... rimaient avec décors fixes, résolutions basses et modèles pré-calculés. Pour mieux comprendre la différence de travail, il suffit de constater le matériel de programmation et de design nécessaire à l'élaboration de l'exploration du Réacteur N°1 dans Final Fantasy 7. Ce passage est relativement court, composé d'écrans successifs relativement simples en fausse 3D. Pas besoin de développer de profondeur de champs, d'effet de lumière dynamique, d'interaction avec les objets, d'animation autre que marcher ou courrir... Pour les scènes de jeu, pas besoin de représenter les émotions sur les visages puisqu'on ne les voit quasiment pas, pas besoin de travailler beaucoup l'animation car les personnages sont composés de peu de polygones... Impossible de faire ça aujourd'hui, aucun joueur si ce n'est les vieux de la vieille (dont je fais désormais parti) accepterait de payer le prix fort pour un jeu pareil.



FF7R format épisodique image 2 FF7R format épisodique image 3


Poussons le développement plus loin sur d'autres aspects. Par exemple le gameplay, on était autrefois sur du tour par tour avec les ennemis et les personnages qui se font face. Maintenant l'environnement de combat évolue, les monstres se déplacent sur celui-ci ainsi que les personnages. Les effets graphiques sont beaucoup plus poussés (particules, lumière...) et doivent évoluer dynamiquement. Tout était pré-calculé auparavant. Pourquoi ne pas simplement reprendre le tour par tour alors ? Ce n'est pas vraiment ce que recherche les joueurs aujourd'hui et particulièrement les nouveaux joueurs qui ne connaissent pas encore Final Fantasy. Les outils sont de bien meilleurs qualité qu'en 1997 mais de nombreux travaux doivent être encore fait à la main notamment sur toute la partie graphisme. Leu jeu original est énorme et on y explore presque une cinquantaine de lieux différents. La plupart du temps ils ne consistent qu'en une succession de quelques écrans. La world map de l'époque paraît bien fade désormais. La retranscrire est un travail immense puisqu'il faudra la remplir et la détailler. Qui accepterait aujourd'hui de traverser le désert du Gold Saucer avec des textures jaunes toutes moches ?


FF7R format épisodique image 4 FF7R format épisodique image 5


Cet argument est d'autant plus simple à comprendre si on est programmeur ou designer. Pour la partie programmation, il faut impérativement désormais penser à peu près à tout. Tout simplement parce que le joueur est désormais capable de faire plus de choses qu'auparavant dans un univers beaucoup moins cloisonné. Désormais quand Cloud donne un coup d'épée dans les cartons, il est difficile de faire accepter l'idée qu'il ne se passe rien. Pourtant en 1997 Cloud ne donnait pas de coup d'épée, il n'y avait donc pas besoin de développer un moteur calculant la trajectoire de ceux-ci. Certains joueurs argueront que ce n'est pas essentiel et ils ont probablement raisons. Mais les développeurs ne se sont pas amusés du jour au lendemain à calculer des trajectoires de cartons. S'ils l'ont fait c'est parce que les joueurs (la majorité, celle qui fait vivre les studios) attendaient que les jeux soient plus riches et réalistes. On peut voir la même chose pour l'IA des ennemis. C'était nettement plus simple de programmer un petit algo pour chaque ennemis où finalement il fallait juste choisir la bonne attaque à toute une mécanique de mouvements où les ennemis doivent attaquer, esquiver, ne pas se rentrer les uns dans les autres, s'approcher du personnage quand ils attaquent au corps à corps... En gros malgré les outils actuels, la minute de plaisir dans un jeu vidéo implique désormais beaucoup plus d'acteurs et de travail qu'à l'époque. Il faut également imaginer un portage nouvelle génération des nombreux mini-jeux de Final Fantasy 7 (Fort Condor, Gold Saucer, l'élevage de Chocobos...). Comment ne pas voir que ce travail nécessiterait des années et des années d'attente ? Les moteurs de jeu sont alors essentiels pour disposer d'une palette d'effets, de calculs, de textures... déjà toute prête mais ça ne fait pas tout. Square-Enix a d'ailleurs fait un virage à 180° sur ce sujet. En effet ils développaient régulièrement leur propre moteur dans les versions précédentes de Final Fantasy (par exemple le Luminous Engine pour Final Fantasy 15) mais ont fait le choix d'utiliser l'Unreal Engine pour Final Fantasy 7 Remake. Je pourrais encore développer cet argument mais comme je n'ai pas envie de perdre les lecteurs les moins courageux on va s'arrêter là :)


Argument officiel #2 : un contenu différent

Le second argument invoqué est le fait que le contenu sera en partie revu. Square-Enix ne voit pas vraiment l'intérêt de refaire uniquement l'épisode original avec un nouveau moteur graphique. S'il est vrai que les premiers fans ont légèrement peur des ajouts que pourrait faire l'équipe de développement, il y a également une espèce d'excitation quand on essaye d'imaginer ce qu'il pourrait ajouter. Il y a fort à parier que les fans espèrent pouvoir revivre des séquences cultes (et ça commence fort à ce niveau là au début du jeu) tout en découvrant bien d'autres choses mises de côté à l'époque (qui n'a pas envie d'en découvrir un peu plus sur le peuple des Cétras ? ou sur la guerre du Wutaï ?). La ville de Midgar était bien développée même dans FF7 premier du nom mais elle ne donnait pas vraiment l'impression d'une énorme mégalopole vivante et dynamique. La technologie aidant, ce remake apportera des sensations nouvelles aux joueurs. Il est rare de s'arrêter dans le premier épisode est de regarder autour de nous (bon l'absence de caméra n'aide pas vraiment il faut dire). Ce remake apportera ce genre de choses techniquement impossibles à l'époque.


FF7R format épisodique image 6 FF7R format épisodique image 7


A noter également que Square-Enix cherche à attirer un public nouveau. Non seulement pour des rentrées d'argent immédiate histoire de rentabiliser le jeu mais surtout pour grossir une communauté qui s'est étiolé au cours du temps. Non seulement parce que les fans du départ ont vieilli mais aussi parce qu'une partie d'entre eux ne se retrouvent plus dans les jeux qui sortent aujourd'hui. L'objectif est donc ici de mettre toute la gomme pour essayer de ne pas reproduire les erreurs passées. Et du coup ça fait beaucoup de personnes à satisfaire, les anciens et le nouveau public qui ne connait pas encore Final Fantasy. Le travail est d'autant plus important. Il y a un aspect nouveau qui devrait plaire particulièrement dans ce remake c'est le côté exploration qui est bien plus poussé que dans les épisodes précédents. Quand je veux dire exploration je ne veux pas forcément dire que les cartes sont énormes (à la manière d'un Final Fantasy 12) mais plutôt que le joueur aura vraiment l'impression de se mouvoir dans un environnement travaillé notamment les séquences avec Nanaki. Difficile également de parler des ajouts sans parler du système de combat complètement revu. Choix déliberé de l'équipe de développement pour attirer les nouveaux joueurs et donner une bonne grosse dose de dynamisme au jeu. En effet qui voudrait d'un écran de chargement avant le début d'un combat ?


Argument officiel #3 : éviter d'attendre 10 ans pour avoir la fin du jeu

Je vous vois venir, on connait déjà la fin du jeu. Oui c'est vrai mais je suppose que personne n'a envie d'attendre à nouveau (Final Fantasy Versus 13 ça parle à quelqu'un ici ?) 10 ans pour pouvoir avoir la manette en main. Le premier épisode est déjà le fruit de plus de 4 années de travail intensives et ne devrait représenter que 30% du jeu original selon les premiers retours. Attendre aussi longtemps est également une très mauvaise chose pour Square-Enix pour plusieurs raisons. La première est sans conteste économique. Elle doit bien payer ses employés alors qu'elle n'a pas encore de retour sur investissement. C'est donc dangereux pour sa santé financière que les choses durent trop longtemps d'autant que la hype finit forcément par disparaître aux profits d'autres jeux sortis entre temps. Square-Enix reste une entreprise, son but premier restre d'engranger du bénéfice pour continuer à développer d'autres jeux. Et nul doute qu'elle préfère le faire en développant des jeux qui plaisent aux joueurs. Un autre danger serait ce qu'on appelle l'effet tunnel en développement. C'est à dire de travailler sur un projet très longtemps sans avoir le retour client (achats de jeu et retours des joueurs). On a alors toutes les chances de se planter puisque le besoin des joueurs aura probablement changé entre temps. Il y a fort à parier également que ce qui aura été fait au départ sera alors caduque (car trop ancien) et devrait être refait (et donc coûté X fois le coût initial). Il ne faut pas oublier qu'en attendant d'autres studios de jeux continueront à sortir leur exclusivité et à vendre leurs jeux. Enfin dernier argument et pas des moindres, attendre trop longtemps signifierait certainement un changement de console. Il faudrait alors revoir tout un pan du developpement (nouveau moteur par exemple)...


Oui mais le prix complet du jeu, c'est pas abusé ?

Effectivement les choses ne sont pas si simples que ça. Les critiques qui ont été faites et qui le sont encore à Square-Enix sont pour la plupart justifiées. On pourra par exemple parler de sa politique de DLC légèrement douteuse. Si on peut effectivement accepter de débourser quelques euros pour avoir des bouts de scénarios en plus, et là on va parler de Final Fantasy 15 (histoire d'Ignis, Glodius...), c'est un peu plus difficile à accepter de devoir payer parce que le jeu de départ est incomplet (chapitre 13 honteux, Insomnia skippée...). Final Fantasy 15 donne en effet cette impression de jeu non finie et auquel il faut ajouter tout un tas de DLC pour avoir le jeu complet. Même chose pour Kingdom Hearts 3 qui propose un DLC tout à fait modeste au prix de 30 euros (soit quasiment la moitié du prix du jeu complet quand même...). Alors c'est sûr que se dire qu'il faudra payer 70 euros 2 ou 3 fois ça fait un peu grincer les dents (surtout quand on est fan comme votre serviteur et que c'est plutôt 90 euros qu'on va dépenser à chaque fois).


FF7R format épisodique image 8 FF7R format épisodique image 9


Après il faut voir justement si on devra ajouter à tout ça tout un tas de DLC ou si justement les épisodes se suffiront à eux-mêmes. L'avantage également c'est que vu que les épisodes ne sortent pas en même temps, on aura bien le temps de remplir à nouveau notre tirelire. Si le jeu est complet alors l'argument du prix ne tiendra plus. Après tout on paye 10 euros pour une place de cinéma (1h30 en moyenne), 30 euros pour une place d'Escape Game (1 heure) et même 50/60 euros pour aller dans un parc d'attraction. Le prix des jeux n'a que très peu augmenté au cours du temps alors que les frais des boîtes de développement ont explosé. L'essor des jeux gratuits (ou plutôt sponsorisés devrait-on dire) ne nous aurait-il pas un peu fait perdre la boussole ?


Et la durée de vie du jeu là-dedans ?

Bon on va pas se mentir, les derniers Final Fantasy ont vu la durée de vie de l'aventure principale fondre comme neige au soleil. Ce qui sauve un peu le tableau c'est la présence de myriades de combats à faire à coup de chasses ou autres joyeusetés de ce style. Final Fantasy 7 Remake n'échappera pas vraiment à cette règle. La durée de vie du jeu est estimée à une trentaine d'heures voire un peu plus pour ceux qui prennent leur temps. Square-Enix a promis du contenu end game (à côté de l'aventure en gros) mais il y a fort à parier qu'il sera moins important que les opus précédents. On ne peut pas gagner sur tous les tableaux, Square-Enix a privilégié la nostalgie, la réalisation et l'immersion à d'autres aspects comme la durée de vie. Après je n'ai pas beaucoup de souvenirs de joueurs m'ayant parlé de la durée de vie extraordinaire de Final Fantasy 12. Il vaut mieux passer entre 30 et 40 heures agréables qu'en passer le double en soupirant parce que l'aventure traîne (Final Fantasy 12) ou que les quêtes annexes sont particulièrement chiantes (on me souffle les courses de chocobos, l'esquive des éclairs et le temple de remiem dans l'oreille).


Ce choix était-il risqué ?

Au risque d'en étonner certains, je pense que ne pas faire ce choix aurait été le véritable Risque avec un R majuscule. Et pourtant Square-Enix est une société qui a toujours pris des risques. Ils ont toujours proposés des environnements, des histoires et des systèmes de jeu très différents d'un jeu à l'autre au risque de perdre leur public. Ils ont toujours investi énormément (et souvent bien avant les autres) en termes technologiques (3D, motion capture, cinématique, doublage, moteur de jeu, composition, réseau...) et cela leur a parfois joué de mauvais tours. On se rappelle tous encore de l'échec cuisant de Final Fantasy : The Spirit Within qui a failli mettre à terre Square. Mais la société a toujours su rebondir en raison de ses choix audacieux (fusion avec Enix, développement de Final Fantasy Online, entrée dans le marché des jeux de smartphone...). Pour une fois elle a décidé de prendre un peu de sécurité et on ne lui en voudra pas si le résultat est à la hauteur de nos attentes. Je pense vraiment que sortir le jeu en une fois aurait été une terrible erreur. Il aurait probablement été tronqué d'une grosse partie de son contenu, ce qui aurait déçu les fans qui ont toujours été là.


Conclusion

Il est évident que le choix du format épisodique se jugera manette en main et que l'on passera l'éponge assez rapidement si la qualité du jeu est au rendez-vous (encore qu'il faut voir combien de parties il y aura au final). Je tenais simplement dans cet article à expliquer un peu plus en détails pour Square-Enix avait préféré le format épisodique.



Coeur.png J'aime !
 8 personnes aiment
Angelfire.
06/04/2020.


Laisser votre commentaire ?


UnknownAvatar.png
Unknown
Invité  Invité

Le 26/04/2020 à 20:36:17
Analyse sympa De mon côté j ai finit le jeu en 40 heures tranquilou, mais il y a un goût de trop peu et une part de déception . D une part le midgar complet qu on nous a fait miroité se cantonne à 3 secteurs , pas d exploration ouverte voire frustrante ( quand on débarque sur un nouveau lieu et qu on veux faillée dans une direction et qu on ou obligé à aller ailleurs ☹️) Un système de combat super prenant mais pas tant de combat que ça au final c est dommage. Et même si nous avons ( les vieux ) tendance à comparer avec l original le niveau midgar est certes interressant mais du coup pour la suite il va falloir combien d épisode ???, surtout s’ils reste sur la politique du remake avec ajout ( c est cool mais ça prend du temps et de l argent . Je reste toutefois content de ce remake , mais on reste un peu sur sa faim quand même , surtout côté NG+ à part un mode hard il y a pas grand chose Rdv dans 3 ans pour l épisode 2 ... 😅


PouceUp.png
0
PouceDown.png
0
UnknownAvatar.png
Unknown
Invité  Invité

Le 06/04/2020 à 22:33:40
40h pour l'équivalent de 10h de jeu d'origine c'est top Entre le coup de production qu'on peut plus digéré avec la richesse des anciens ff de psx Suffit de voir déjà ff13, qui a pris un certain coup de contenu


PouceUp.png
0
PouceDown.png
0
Avatars/Sid_Inferi.jpg
Sid_Inferi
Staff  Staff

Comment.png
1
Clock.png
127j

Le 06/04/2020 à 19:33:18
Très bonne analyse. Je pense qu'au bout d'un moment, en enlevant le point financier et le point temporel (encore que), les créateurs et tout ce qui constitue les équipes de dév' devraient... Faire ce qui leur plait. J'ai plus vraiment l'impression que ces créateurs justement, prennent du plaisir dans leur activité. Faut être rentable à la place, et pour ça, il faut plaire, faut de belles critiques, avec de belles notes, il faut à tout prix prendre en considération l'opinion de chacun. Malheureusement... C'est pas ça qui donne des bons jeux, c'est pas ça non plus qui convainc et fait la quasi-unanimité. C'est pas ça qui devrait être le mot d'ordre. Chacun est un peu fautif pour moi, j'espère bien sûr que le jeu me plaira, mais je sais d'avance que beaucoup trouveront l'occaz' de démonter soit le Remake, soit de démonter le Remake ET le jeu original. Parce que démonter sans discernement, c'est hyper hype, ça fait rire, et puis tant pis si au passage on dit des choses qu'on ne prend pas le temps de considérer, Internet va vite, mais les mots restent. Personnellement, hors contexte, j'ai détesté The Last Of Us. Je me suis pas amusé, ça me suffit pour dire que ce jeu m'a gonflé. Voilà, ça s'arrête là. Je développe pas un argumentaire de 50 pages pour convaincre mon voisin qui a aimé, pourquoi son jeu, c'est de la merde surestimée. Si je m'égare, c'est pour dire que des avis, pesés ou virulents, chacun en a, et qu'à vouloir trop plaire, on se prend au jeu et des fan insatisfaits, et des gens qui n'aimaient pas le jeu à la base. Bien sûr, l'argent, dans une industrie, ça compte, il ne faut pas se saborder, mais il ne faut pas non plus en chercher trop. Je pense, pour finir, que si le Remake en amuse certains, ça sera déjà une petite réussite. Un jeu, au delà du côté artistique, n'est-il pas fait pour jouer, prendre du plaisir ? Je divague et je ne sais pas si je suis resté cohérent de bout en bout, mais juste, j'ai apprécié l'ensemble de l'analyse, qui était très bien travaillée.


PouceUp.png
0
PouceDown.png
0
UnknownAvatar.png
Kirua84
Membre  Membre

Comment.png
1
Clock.png
127j

Le 06/04/2020 à 19:18:35
Je peux comprendre le temps de développement quand on sait que le jeu Original était énorme pour son époque. Mais je ne peux m'empêcher a comparé le remake à l'original, même si je sais très bien que 30-40 heures c'est beaucoup pour un jeu. Je continue à penser que FF7 remake plaira surtout au nouveaux joueurs de la licence. Merci pour ton article :)


PouceUp.png
0
PouceDown.png
0