Test de Final Fantasy X






Graphisme :

Sur ce point là, il n'y a pas à discuter Final Fantasy X est magnifique. Les textures sont reproduites à merveille. Les décors en extérieurs et en intérieur sont hyper variés et hyper détaillés. D'ailleurs Final Fantasy X reste encore le plus beau RPG de la Playstation 2 dérrière Final Fantasy XII, loin devant Star Ocean 3 qui est pourtant lui aussi très réussi. Malgré tout, quelques bémols subsistent, en effet les décors restent en 3D pré calculée (pour les décors en 3D temps réel il faut regarder du côté de Final Fantasy 12), et on remarque également que les images qui constituent les scènes vidéo utilisant le moteur du jeu sont tremblotantes, ainsi qu'un problème de texture pour les cheveux ou la peau qui traversent littéralement les corps parfois...




Musique/Son :

Pour cet épisode, le grand Nobuo Uematsu n'a pas travaillé tout seul, en effet deux compères l'ont aidé dans ses oeuvres : Masashi Hamauzu et Junya Nakano (des noms bien japonais en somme ^__^). Cette collaboration a permis à la bande son de Final Fantasy 10 d'être variée et excellente. Ainsi en plus des thèmes récurrents, on a droit à des compositions particulières comme des chansons "Suteki Da Ne", et le thème d'intro "Otherworld" carrément démentielle joué par le groupe de Rammstein. Le thème d'Auron ou encore celui du "Via Purifico" sont de pures merveilles. Que du bon de ce point de vue là.




Accessibilité :

Le titre est très accessible, tout d'abord parce qu'il est destiné au grand public (déjà en sortant sur la console de Sony, on vise le plus gros marché possible), mais aussi car les commandes sont claires et simples à exécuter, quant aux menus de pures merveilles !




Durée de vie :

Pour terminer le jeu sans se préoccuper des quêtes annexes, il vous faudra jouer plus de 60 heures, par contre si vous voulez exploiter le jeu à fond, plus de 250 heures vous seront nécessaires, en clair que du bonheur ;). Final Fantasy 10 propose tout simplement une durée de vie jamais vue auparavant.




Scénario :

Tout le monde le sait désormais, un Final Fantasy possède toujours un scénario béton bourré de renversements de situation saisissants. Le scénario de Final Fantasy 10 a été confié à Sieur Kazushige Nojima et on peut dire que ce dernier a fait du sacré boulot. Enfin pas étonnant puisqu'il s'est occupé des scénarios de FF 7, 8, 10, 10-2 également. En tout cas la constante final fantasyenne qui veut que le monstre que l'on combat à la fin est totalement différent de la cible à abattre au début du jeu (Final Fantasy 6 : Empire (Gesthal) -> Kefka, Final Fantasy 7 Shinra -> Sephiroth, Final Fantasy 8 : Force galbadienne -> Ultimécia, Final Fantasy 9 : Reine Brahnet -> Kuja/Darkness), est bien présente (Sin -> Jecht/Yu Yevon). La fin de Final Fantasy 10 est quant à elle à coup sûr un coup de génie scénaristique !




Présentation :

Le logo de Final Fantasy 10 est très réussi (comme tous les autres de la série ?). Quant aux cinématiques, elles sont MAGNIFIQUES !!! Ce sont les plus belles cinématiques de jeu jamais crées (quasiment au même niveau que Final Fantasy XII) et c'est toujours un bonheur de les voir et de les revoir !




Psychologie des personnages :

Les personnages des Final Fantasy sont pour la plupart très travaillés. Ce dixième épisode ne déroge pas à la règle, cependant si le charisme d'Auron, de Jecht ou bien encore des chimères est hallucinant, celui d'autres personnages comme Lulu, Yu Yevon et quelques autres est plutôt décevant. Après il est évident que c'est une question de goût. Je tiens à souligner comme je l'ai dit plus haut que les chimères sont vraiment très réussies.




Gameplay :

Le meilleur système de combat c'est indéniablement Final Fantasy 10 qui le propose. On peut enfin changer de personnages durant le combat, contrôler ses invocations comme de véritables personnages... Le sphérier est excellent, les magies et compétences nombreuses, les monstres sont légions... Le gameplay est tout simplement parfait.



Angelfire
29/01/2008