Test de Final Fantasy 8






Final Fantasy 8
Jaquette Final Fantasy 8 Sortie France : 27 Octobre 1999
Sortie USA : 09 Septembre 1999
Sortie Japon : 11 Février 1999
Type : RPG
Nombre de joueurs : 1
Site officiel





Final Fantasy 8 est un opus particulier, puisqu’il diffère grandement de ces prédécesseurs sur de nombreux domaines. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle le jeu a subit beaucoup de critiques lors de sa sortie avec de nombreuses polémiques à la clé. Le jeu est sorti en X, et a nécessité de gros efforts de développement. Efforts récompensés puisque le jeu s’est vendu comme des petits pains notamment au Japon. La scène d’introduction magnifique illustre à elle seule le jeu : adulte, dantesque et mystérieux.




Les graphismes


Les graphismes peuvent sembler un peu vieillot aujourd’hui mais reste globalement de bonne qualité. On sent quand même une sacrée évolution entre Final Fantasy 7 et cet épisode. Le jeu était d’ailleurs le plus jeu de la console lors de sa sortie, notamment grâce à de nouvelles techniques de développement. Les personnages sont ici représentés en taille réelle, chose totalement novatrice à l’époque ou les personnages étaient toujours affichés en SD (Super Deformed), comme dans Final Fantasy 7 notamment. Les lieux sont particulièrement bien réalisés si bien que l’on se souvient à la fin du jeu de tous les endroits explorés. Chaque lieu possède un certain charme notamment Esthar City la ville future ou le laboratoire de Deep Sea, laboratoire abandonné sur une île. La carte du monde est pour la première fois représentée sous la forme d’un globe. Il est ainsi possible de s’y déplacer à voiture, à pied, en train ou à bord de l’Hydre (un vaisseau aérien).




Test image 1Test image 2



Le système de combat


Le gameplay de Final Fantasy 8 est réellement particulier et peut être déstabilisant même pour un habitué des RPG. Cet opus est dur à prendre en main, ce qui fait qu’un certain nombre de joueurs n’ont pas continué l’aventure. Cela dit rien d’insurmontable puisque l’on dispose de suffisamment d’informations dans le jeu pour s’en sortir. Tout d’abord le système de combat repose entièrement sur la magie. Ici pas de MP, c’est la première fois qu’ils disparaissent dans un Final Fantasy. Pour récupérer des magies le principe est simple : il faut les voler à vos ennemis. Il y a également d’autres moyens comme en récupérer via des sources de magies que vous trouvez sur votre chemin ou transformer des objets en magie. A chaque fois que vous lancez une magie, le nombre d’exemplaires de cette magie diminue de 1 mais vous pouvez en voler jusqu’9 d’un coup à vos ennemis. Votre objectif consiste donc à voler 100 exemplaires de chaque magie pour tous vos personnages. Les magies ont différentes utilités (soin, attaque, altérations d’état positives ou négatives…) et ont une puissance différente. L’autre point important du jeu est le système d’association. Pour l’utiliser vous devez toutefois posséder des G-Forces, de puissantes entités disposant d’une certaine quantité de HP et qui se battent à vos côtés lorsque vous les invoquez. Ces G-Forces vous permettent d’associer des magies à vos caractéristiques (HP, MP, Force, Défense, Chance, Attaque mentale, Défenses élémentaires…). Plus la magie est puissante et vous disposez d’exemplaires (le maximum étant 100 pour toutes les magies) et plus l’association sera fructueuse. Sachez cependant qu’une magie ne peut être associée qu’une fois et que si vous utilisez une magie durant un combat, le nombre d’exemplaire diminuera et donc l’association sera moins puissante. Ce sont les G-Forces que possède le personnage qui permettent d’augmenter telle ou telle caractéristique. C'est-à-dire que si vous voulez augmenter l’ensemble de toutes les caractéristiques, vous devez posséder de nombreuses magies mais surtout plusieurs G-Forces avec un maximum d’associations. Les G-Forces permettent également d’accéder à certaines commandes particulières au nombre de 4 au maximum. Vous devrez donc choisir les commandes à utiliser (Attaquer, Magie, Voler, G-Forces, commande spéciale). Elles vous offrent également certaines capacités (4 maximum) comme HP+80%, Vgr+20%... Ces puissantes entités peuvent apprendre de nouvelles associations et capacités en récoltant des PDC (Points De Compétence) reçus à l’issue des combats. Elles offrent également la possibilité d’accéder à un menu hors combat permettant d’acheter des objets dans des magasins, de transformer des objets en magie…




Test image 3Image Test image 4



Enfin elles combattent à vos côtés lorsqu’elles sont invoquées. La barre ATB du personnage est alors remplacée par celle de la G-Force qui subira les dégâts à la place du personnage s’il est touché jusqu’à ce que l’attaque soit chargée. Les G-Forces ont donc une importance capitale dans le jeu et leur évolution vous offre de nombreuses possibilités. Au niveau des pièces d’équipement il vous est seulement possible d’équiper une arme que vous créerez à partir d’objets récupérés sur les monstres et en échange d’une certaine quantité d’argent.




Test image 31Test image 32



L'ambiance sonore


L’OST de Final Fantasy est signée Nobuo Uematsu à qui l’on devait déjà les OST des précédents opus. Une fois encore le résultat est de haute facture, avec des musiques difficiles à oublier telles que X ou Y. Les musiques collent parfaitement à l’ambiance du jeu qui se veut résolument adulte et futuriste. Les musiques de combats sont dynamiques à souhait avec un petit côté techno. Les musiques de fin valent à elles seules le détour tant elles sont agréables.




Test image 7Test image 8



Thème


Final Fantasy est un jeu résolument mature qui aborde des thèmes tels que la guerre et la dictature. Tout tourne autour de la technologie avec des vaisseaux capable d’aller dans l’espace en quelques minutes… La ville d’Esthar City illustre parfaitement ce propos. La sorcellerie tient également une place importante au sein du jeu, avec un cycle entre les sorcières qui lorsqu’elles sont sur le point de mourir doivent confier leur pouvoir à une femme.




Test image 9Test image 10



Système de limites


Le système de limites de Final Fantasy 8 est vraiment bien pensé puisqu’il vous permet d’intéragir avec le personnage. Chacun d’entre eux a sa propre limite complètement différente des autres personnages. Par exemple Squall dispose du Renzokuken une limite au cours de laquelle vous devez appuyer sur la gachette pour causer un maximum de dégâts. Selon le nombre de coup réussis Squall peut exécuter un finish meurtrier. Selphie peut lancer une panoplie de sorts dont « The End » qui tue instantanément un ennemi, Zell se bat sur un ring et peut enchaîner de nombreuses prises avec possibilité de terminer par un finish… Ce système est vraiment intéressant et particulièrement dévastateur particulièrement les limites de Squall et Irvine. A noter enfin que la limite peut-être déclenchée dès que le personnage a moins de X% de HP et la puissance de la limite augmente considérablement si le personnage est proche de la mort. A vous donc de vous arranger pour que vos personnages soient proches de la mort mais pas trop pour ne pas succomber en cas d’attaque.




Test image 11Test image 12



Scénario


L’histoire de Final Fantasy 8 est particulièrement complexe. Vous incarnez un étudiant prometteur qui se nomme Squall. Celui-ci vient encore de se battre contre son rival Seifer, un blondinet avec un caractère bien trempé. Vous ne tardez pas à être envoyé avec votre meilleur ami Zell et votre professeur Quistis sur le terrain pour une mission sensible. A l’issue de cette mission vous intégrerez ou non le SEED, une puissante unité d’élite chargée d’éliminer les sorcières. L’empire de Galbadia qui apparaît rapidement comme une menace est dirigée par une puissante sorcière qui semble manipuler le président Deling. Votre mission qui consistera à l’arrêter à n’importe quel prix laissera bientôt la place à une mission bien plus délicate.




Test image 17Test image 18



Les personnages


Le personnage principal de Final Fantasy 8 est Squall, un jeune homme calme et introverti qui déteste se confier. Beau brun ténébreux, particulièrement habile au combat, Squall reste avant tout un solitaire qui a beaucoup de mal à se lier à cause de blessures qui n’ont jamais guéri. Il sera accompagné par son ami d’enfance Zell qui n’a pas sa langue dans sa poche. Ce dernier, amateur d’arts martiaux, se laisse parfois aller sans réfléchir. Mais il agit en général dans l’intérêt de tous. La petite boule d’énergie au doux nom de Selphie fait son apparition dès le début du jeu. D’un naturel optimiste et particulièrement chaleureuse, elle n’aura de cesse d’apporter un peu de décontraction au groupe. Leur professeur, la jeune Quistis, est un peu plus réservée. Son calme et sa réflexion ont fait d’elle le candidat parfait pour enseigner les bases nécessaires à chaque étudiant. Quistis est très attirée par Squall mais ne comprend pas pourquoi ce dernier est si distant avec son entourage. Vous rencontrerez également au début de l’aventure la pétillante Linoa, une jeune femme magnifique. Particulièrement sensible et fragile, elle se révèlera être courageuse et déterminée pour corriger les injustices. Elle est prête à tout pour les gens qu’elles aiment ce qui la conduit parfois dans des situations désespérées qu’elle ne peut affronter seule. Enfin vous ferez la rencontre d’Irvine, un étudiant macho de l’université de Galbadia avec une verve sans pareil. Habillé comme un cow boy, Irvine ne cessera de draguer et de faire le pitre afin de cacher son manque de confiance en lui.




Test image 19Test image 20



Triple Triad


Le Triple Triad est un jeu de carte très bien pensé qui ponctue l’aventure. Il y a en tout 100 cartes regroupées en 10 catégories (catégorie 1 : la plus faible et plus commune, catégorie 10 : la plus forte et plus rare). Vous avez la possibilité de joueurs aux cartes avec de nombreux PNJ. Si vous choisissez de jouer, vous devez choisir (ou choix automatique si règle aléatoire) 5 cartes de votre jeu et votre adversaire également. Vous devez ensuite placer les cartes sur un plateau de 3X3 cases, en prenant les cartes de votre adversaire. Chaque carte est composée de 4 numéros sur chaque côté et éventuellement d’un élément. Pour prendre une carte vous devez donc poser une carte à côté d’une autre carte en vérifiant bien que le numéro de votre carte est plus grand que celui de la carte que vous voulez prendre. Il existe ensuite un ensemble de règles qui changent complètement votre façon de jouer. Notamment la règle aléatoire (cartes tirées aléatoirement) responsable de nombre de suicides. Plusieurs manières d’obtenir des cartes : jouer aux cartes et gagner, en recevoir, transformer un ennemi en carte ou en récupérer à la fin d’un combat. A savoir que vous pouvez également transformer les cartes en objets.




Test image 23Test image 24



La durée de vie


La durée de vie de cet opus est conséquente, comptez une bonne cinquantaine d’heures pour venir à bout de l’aventure principale. Bien sûr il est possible de dépasser sans problème la centaine d’heure si vous souhaitez booster vos personnages et réaliser l’ensemble des quêtes annexes.




Test image 25Test image 26



Les quêtes annexes


Final Fantasy 8 possède beaucoup de quêtes annexes. Si vous souhaitez récupérer l’ensemble des G-Forces il vous faudra parcourir les 4 coins du monde à leur recherche. Il y a également tout un ensemble de quêtes annexes plus ou moins fastidieuses qui s’offrent à vous un peu partout sur le globe, comme récupérer des pierres afin de finir une statue. Vous avez également la possibilité de chercher des trésors avec les chocobos.




Test image 27Test image 28



Récapitulatif des forces et faiblesses
Plus
Les plus
Moins
Les moins
- Histoire
- Personnages
- Système d’association
- Trop de combats inutiles


Les notes ci-dessous sont, comme toutes les notes, subjectives. Il est donc possible que votre opinion diffère et que votre avis soit différent de ce test. Dans ce cas n'hésitez pas à nous en faire part en appuyant sur le lien "Donnez votre avis sur le jeu !". Notez que la note finale n'est pas une moyenne arithmétique des différentes rubriques. Merci à tous les courageux qui ont prit la peine de lire le test.




Angelfire, 06 Septembre 2015




Les notes
Graphismes
20 Tout simplement la 8ème merveille du monde. A sa sortie, FFVIII possèdait les meilleurs graphismes du marché, surtout en ce qui concerne les cinématiques et les décors.
Jouabilité
19 Les menus sont particulièrement efficaces après leur apprentissage, malheureusement parfois long. Tout est maniable et l'essentiel du système a été entièrement pensé autour des associations.
Durée de vie
19 Cet épisode vous occupera de nombreuses heures, notamment grâce aux G-Forces qui sont un véritable challenge.
Bande son
20 On reste dans l'esprit de la série tout en sublimant les effets avec notamment la première chanson officiel pour un FF.
Scénario
19 Le scénario se base sur les grands thèmes de la destinée parallèle de deux personnages et de leur histoire d'amour grandissante.
Note finale
19,5 Final Fantasy 8 remonte encore plus haut la barre des jeux de rôles sur Playstation. De nombreuses améliorations sous tous les angles. Il faut juste aller au delà des apparence...
Note des membres
- Lire les 0 avis des membres !
Donnez votre avis sur ce jeu !


Angelfire